A la découverte du Basket Fauteuil

Le jeudi 15 février 2018, le Comité du Rhône Handisport – Métropole de Lyon et le Lyon Basket Fauteuil organisaient une soirée découverte Basket Fauteuil. L’occasion de découvrir une discipline méconnue du grand public. Présent sur place, Lyon Actu Sport a rencontré Anthony Declerieux, conseiller technique pour le Rhône Handisport.

A côté de la Part-Dieu, la Halle des Sports accueillait une soirée découverte Basket Fauteuil. Une manifestation avec plusieurs objectifs : « Tout d’abord, montrer à quoi ressemble le basket pour les personnes en situation de handicap. Ensuite, sensibiliser les personnes à la pratique du sport en situation de handicap », explique le conseiller technique pour le Rhône Handisport.

Pour se faire, plusieurs ateliers sont mis en place et un match exhibition du Lyon Basket Fauteuil, équipe de première division, est programmé. Le club lyonnais est un des deux clubs présents dans le Rhône. « Au niveau du Rhône, on a deux clubs affiliés à nous. Le Lyon Basket Fauteuil, qui joue au plus haut niveau national. Le Handisport Lyonnais qui joue en Nationale 3, la troisième division », énumère Anthony Declerieux.

Communiquer sur la discipline

Preuve que c’est un sport qui est praticable dans le Rhône, qui se pratique depuis des années et qui tend à se développer. Le dirigeant rhodanien déclare : « Le Lyon Basket Fauteuil a mis en place une école de sport, qui encadre des jeunes de sept à quinze ans sur une pratique spécifique. Ils s’entraînent les jeudi soir à la Halle des Sports, près de la Part-Dieu. C’est un sport qui commence à se développer ».

(c) Lyon Actu Sport

Le Rhône reste un département avec l’une des plus importante offre de pratique. « On a vingt-sept clubs et trente sports qui sont praticables dans le Rhône. A travers ce genre de soirée, on veut communiquer. Montrer ce qu’il se passe dans le Rhône, et savoir que si on a envie de pratiquer un sport collectif en situation de handicap, c’est possible sur le département », dit Anthony Declerieux.

Au niveau régional, l’Auvergne Rhône-Alpes est une des plus fortes régions avec l’Ile de France. Le conseiller technique détaille : « Au niveau des actions de sensibilisation auprès des jeunes, on est un département et une région qui multiplie les actions et qui tend à être l’une des premières régions de France. On essaye d’attirer plus de public, parce qu’on a des éducateurs qui sont diplômés, on a des clubs structurés, des offres de pratiques intéressantes et des gymnases adaptées. »

Avec ces actions, le handisport essaye d’attirer un nouveau public. Il existe aucune différence avec le basket valide. « On veut pratiquer le basket. On appelle un club et on vient. Le club possède des fauteuils spécifiques. C’est un fauteuil qui est prêté par le club. Après, on fait son entrainement comme tout le monde », continue le responsable lyonnais.

L’une des problématiques est le coût du matériel. Anthony Declerieux ne s’en cache pas : « le matériel coûte cher, parce que c’est du matériel spécifique. Les fauteuils coûtent des milliers d’euros. En tant que comité départemental, on essaye de mettre à disposition des fauteuils pour que les personnes qui viennent puissent avoir des fauteuils adaptés à la pratique ».

Pour le reste, la pratique reste la même : même terrain, même hauteur de panier et mêmes lignes. Un athlète en situation de handicap reste un athlète de haut-niveau. Du côté de l’entraînement, l’objectif reste le même : faire progresser le sportif. En attendant que la discipline évolue, elle aussi.

 

DONS

Lyon Actu Sport est un web média associatif indépendant. C’est grâce à vos dons que nous pourrons nous développer et continuer à soutenir les athlètes et les clubs de la Métropole de Lyon.

 

Informations personnelles

Total du don : 1.00€

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Records Found

Sorry, no records were found. Please adjust your search criteria and try again.

Google Map Not Loaded

Sorry, unable to load Google Maps API.