Le curling peine à se développer en France

Les Jeux olympiques d’hiver viennent de se terminer. Durant deux semaines, vous avez découvert de nouveaux sports, parfois méconnus en France. C’est le cas du curling. Pour preuve, aucune équipe de France n’a fait le déplacement à Pyeongchang. Un constat qui montre le désamour national pour la discipline. Lyon Actu Sport est parti à la rencontre du Curling Club Lyon et de son président André Bertin.

Ce n’est un secret pour personne, le curling a du mal à se développer en France. André Bertin nous explique : « Le problème du curling, c’est qu’il est rattaché à la fédération française des sports de glace avec un président, monsieur Gailhaguet, qui n’est pas favorable à la discipline. Il essaye de sortir le curling de la fédération française des sports de glace, ce que lui demande la fédération internationale. »

Aucune structure dédiée au curling en France

Dans les autres pays, le curling n’est pas rattaché aux sports de glace classique, il a une fédération à part entière. « En France, avec 380 licenciés, ce n’est pas possible, tranche le président du Curling Club Lyon. La fédération essaye de trouver des sponsors, mais ce n’est pas évident. Le curling, ce n’est pas un sport médiatisé. En France, on n’a pas de halle de curling, alors qu’en Suisse, beaucoup de villes en ont une. Une patinoire réservée au curling, avec une glace préparée. »

(c) Lyon Actu Sport

Devant ce bilan, la discipline ne peut évoluer. En France, le curling reste une pratique loisir, et non une pratique compétitive. L’équipe de France ne participe ni aux Jeux olympiques, ni aux championnats du monde. « Le problème, c’est que l’équipe de France se forme avec des sportifs de différents clubs, donc ils n’ont pas les automatismes. Ils font des stages ensemble, car au curling ce qui est intéressant c’est de jouer avec des personnes que l’on connait », détaille le dirigeant lyonnais.

Le sport attire quelques jeunes, notamment dans les Alpes, où se situe l’épicentre de la discipline. « Oui, il y a des jeunes qui pratiquent à Albertville ou à Saint-Gervais. Là-bas, ils ont des horaires de glace différents. Certains sont en sport-étude », analyse monsieur Bertin.

Le problème principal vient du manque d’équipement. Les structures dédiées au curling n’existent pas en France. Un frein qui empêche la discipline de progresser et d’évoluer. En attendant, la France continue de s’intéresser à ce sport lors des Jeux olympiques, tous les quatre ans.

 

DONS

Lyon Actu Sport est un web média associatif indépendant. C’est grâce à vos dons que nous pourrons nous développer et continuer à soutenir les athlètes et les clubs de la Métropole de Lyon.

 

Informations personnelles

Total du don : 1.00€

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Records Found

Sorry, no records were found. Please adjust your search criteria and try again.

Google Map Not Loaded

Sorry, unable to load Google Maps API.