Février 2018 : le mois Lyon Actu Sport, les clubs lyonnais

Un mois. Lyon Actu Sport a ouvert ses portes le 1er février dernier. A travers son site internet, ses articles et ses photos, Lyon Actu Sport prend plaisir à vous raconter l’actualité sportive de la Métropole de Lyon. Des portraits, des interviews, des rencontres, des découvertes, voici le résumé du mois de février.

A LA DÉCOUVERTE DES CLUBS LYONNAIS

C’est un nouveau cycle qui démarre au sein de l’effectif rhodanien. En effet, la saison a repris avec un collectif rajeuni et quelques anciens pour encadrer le groupe. L’équipe senior masculine pointe au huitième rang du championnat. « Les trois premières places sont attribuées. Ils sont au-dessus. On a perdu cinq matchs avec un écart inférieur à douze points, donc on a récupéré cinq points de bonus défensif qui nous laissent dans la course.  Désormais, on a joué tous les favoris en aller-retour. On espère finir dans le top 6 pour se qualifier pour les play-offs. C’est l’objectif de cette année », dévoile le secrétaire général du club.

(c) Lyon Actu Sport

« L’année dernière, on venait de monter en Elite, poursuit le dirigeant. On a eu la chance de se maintenir, donc cette saison, on voudrait participer aux playoffs. Mais déjà, je pense, que si on arrive à se maintenir en Elite, pour la deuxième année consécutive, c’est un grand pas. » Le championnat de France Elite est composé de huit équipes. Au terme des dix journées de la saison régulière, les playoffs voient s’affronter les quatre meilleures formations en demi-finale, puis les vainqueurs en finale.

L’ancien boxeur s’appuie sur son expérience pour guider les jeunes et partager ses connaissances. Des aptitudes sportives, mais également un état d’esprit. Une attitude qui ne se limite pas au ring. « Je suis un exemple maintenant pour les jeunes à Lyon. Je suis là pour former des champions de la vie de tous les jours. Par exemple, pour la boxe éducative, on met en place des cours de soutien scolaire. On suit nos enfants au niveau de leur scolarité. Je vais à la rencontre des professeurs d’école, de collège. L’école peut m’appeler en cas de problème », indique le directeur sportif du Boxing Lyon United.

Avec les soutiens de la mairie, du collège Saint Thomas d’Aquin et, bientôt, du Lycée Aragon, le club souhaite continuer à grandir en permettant aux jeunes joueurs d’avoir un très bon suivi scolaire. Un autre objectif pointe le bout de son nez : « On ambitionne que l’équipe première de Givors soit, à court terme, majoritairement composée de joueurs formés au club. Outre le plan sportif, nous avons aussi un objectif sociétal, car nous tenons à ce que la ville de Givors se développe », insistent Hervé Roux, président du Club et Rocco Rondinelli, co-président. Les Sauveteurs de Givors travaillent avec la jeunesse pour retrouver les sommets.

Avec cinq cents licenciés, le réservoir est plein. « C’est le plus gros club de France, s’enthousiasme Pascal Girardot. L’année dernière, on a eu des podiums sur toutes les catégories de seniors à benjamins, sauf en minimes. On concourt au niveau national et international en danse artistique et en danse sur glace. On a beaucoup de couples qui sont sur les podiums des championnats de France. C’est une belle réussite. »

(c) Lyon Actu Sport

On a une équipe engagée dans l’élite du basket français et l’objectif est de faire connaître notre pratique sportive au plus grand nombre. Egalement pour les partenaires qui sont autour du gymnase. Essayer de les sensibiliser et obtenir leurs soutiens. Le but premier est d’essayer d’attirer de nouveaux partenaires et puis faire découvrir ce que l’on fait tous les jours. On se déplace dans toute la France, avec des frais de déplacement qui sont importants. On s’entraîne tous les jours. Montrer nos possibilités de pratique. Depuis cette année, on a créé une école de basket en fauteuil pour les enfants en situation de handicap.

On joue sur une surface qui n’est pas adaptée au curling. On lance des pierres, on fait des matchs entre nous tous les mardis, mais on ne peut pas s’améliorer ou se perfectionner. Ce n’est pas possible. On peut nous souhaiter de continuer dans de meilleures conditions de glace. Le gros point noir, c’est la qualité de la glace. Pour rester au stade où on en est. Après pour évoluer, ce serait profitable d’avoir d’autres créneaux horaires. Les gens de la mairie, on les comprend. En face, il y a le Lyon Glace Patinage qui est un club de 600 licenciés, avec du poids.

 

DONS

Lyon Actu Sport est un web média associatif indépendant. C’est grâce à vos dons que nous pourrons nous développer et continuer à soutenir les athlètes et les clubs de la Métropole de Lyon.

 

Informations personnelles

Total du don : 1.00€

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Records Found

Sorry, no records were found. Please adjust your search criteria and try again.

Google Map Not Loaded

Sorry, unable to load Google Maps API.