Kamel Hasni : « On est passé du Parc de la Tête d’Or à Rio »

Aux derniers Jeux olympiques d’été, la boxe a ramené six médailles à l’équipe de France, dont deux titres. Suite à ce succès, le sport a connu un coup de projecteur médiatique et de nombreux jeunes ont mis les gants. A Lyon, un jeune club de boxe a envie de s’émanciper : le Boxing Lyon United. Lyon Actu Sport a rencontré son directeur sportif : Kamel Hasni.

Une présentation du club ?

Je me présente, Kamel Hasni, directeur sportif du Boxing Lyon United. Ancien membre de l’Equipe de France. J’ai créé le club en mars 2013, il a désormais cinq ans d’existence. Aujourd’hui, il regroupe cinq cents adhérents.

La progression a été rapide.

Enorme ! On a une belle histoire, une histoire particulière. On a commencé au Parc de la Tête d’Or. Sans créneau, sans rien. On a formé deux champions de France, sans avoir de salle de boxe. Quatre ans plus tard, on s’est retrouvé avec un boxeur qualifié pour les Jeux olympiques 2016. On est passé du Parc de la Tête d’Or à Rio.

Kamel Hasni : « Mon but premier, ce n’est pas de former des champions sur le ring, mais de former des champions dans la vie de tous les jours. »

Quel a été votre parcours de sportif ?

Cela fait très longtemps que je suis dans la boxe. Mon père était un grand champion en boxe. J’ai commencé ce sport à cinq ans. Depuis tout petit, je suis dans les salles de boxe. Après, j’ai eu un parcours en tant que sportif de haut niveau. J’étais à l’INSEP. J’ai fait les championnats du Monde et les championnats d’Europe. J’étais présélectionné olympique pour les JO d’Athènes 2004. En parallèle, j’ai passé mes diplômes d’éducateur sportif pour être coach à l’INSEP. J’ai toujours voulu être entraîneur.

Comment est venue l’idée de créer un club de boxe ?

(c) Lyon Actu Sport

Avec des amis. Je commençais à entraîner un ou deux athlètes au Parc de la Tête d’Or, pour le plaisir. On est devenu champion de France, sans se prendre la tête ! Plus on s’entraînait, plus les gens s’arrêtaient pour nous dire : « Moi aussi, je veux faire de la boxe ». On s’est retrouvé à être une petite centaine. De là est parti l’idée de créer un club, de professionnaliser tout ça. Le projet du club, c’est la boxe pour tous. Mon but premier, ce n’est pas de former des champions sur le ring, mais de former des champions dans la vie de tous les jours.

Faire découvrir la boxe au plus grand nombre.

Tout à fait. On a la section boxe éducative, réservée aux enfants. Les coups forts ne sont pas autorisés. On les entraîne sur du ludique, sur du jeu. A travers la boxe, on leur inculque des valeurs. La boxe, c’est l’école de la vie.

On a une section en boxe loisir où les personnes viennent simplement s’entraîner pour transpirer et pour évacuer le stress de la vie de tous les jours. Aucun objectif de compétition, même si le club organise trois ou quatre tournois de loisir dans l’année. Pour qu’ils sentent les sensations, le stress de monter sur un ring de boxe devant un public.

Ensuite, la section féminine qui marche beaucoup !  Sur nos cinq cents adhérents, on a deux cent cinquante filles ! C’est impressionnant pour un club de boxe.  La moitié du club est féminin.

Puis, une section pour les personnes en situation de handicap. La Fédération a mis en place un championnat de France officiel. On a un champion de France : François Donzel, qui s’entraîne ici. Grâce à lui, plusieurs personnes en situation de handicap sont venues taper à la porte du club.

Et pour finir, on a une section boxe olympique. C’est le très haut niveau, avec des internationaux français qui sont sélectionnés sur les championnats du Monde, d’Europe, les Jeux olympiques et qui boxent à travers le monde entier. Depuis que le club existe, on a cinq à six internationaux. C’est remarquable pour un très jeune club.

Retrouvez la suite de l’entretien demain sur votre site www.lyonactusport.fr

 

DONS

Lyon Actu Sport est un web média associatif indépendant. C’est grâce à vos dons que nous pourrons nous développer et continuer à soutenir les athlètes et les clubs de la Métropole de Lyon.

 

Informations personnelles

Total du don : 1.00€

You May Also Like

3 thoughts on “Kamel Hasni : « On est passé du Parc de la Tête d’Or à Rio »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Records Found

Sorry, no records were found. Please adjust your search criteria and try again.

Google Map Not Loaded

Sorry, unable to load Google Maps API.