Vaulx en Velin accueille le futur du handball français

Du 5 au 10 mars 2018 ont lieu les Interpôles masculins sur le territoire lyonnais. Une compétition qui oppose les meilleurs handballeurs français des générations 2000, 2001 et 2002. L’occasion de découvrir les futurs talents français. Lyon Actu Sport a rencontré Bruno Geoffray, membre de l’organisation.

Cette année, les Interpôles regroupent quatorze pôles de France et deux délégations étrangères : le Luxembourg et la Belgique. Une logistique importante, comme explique Bruno Geoffray : « cela représente 300 athlètes et 450 personnes à héberger pendant une semaine. Ils sont répartis sur des hôtels de Villeurbanne et de Vaulx en Velin. Au niveau de la restauration et de la logistique, on travaille avec l’ENTPE. Cela représente 70 bénévoles à manager sur la semaine. »

Une grosse organisation, mais Vaulx-en-Velin commence à avoir l’habitude. C’est la dixième édition qui se déroule dans la ville vaudaise. « Il y a eu différentes formules, détaille le dirigeant. Depuis 2008, les interpôles viennent ici. On a eu des interpôles masculins avec 24 équipes, cela a duré six ans, jusqu’en 2013. Ensuite, on a eu des interpôles féminins, pendant deux saisons. Après, on a eu des interpôles masculins en formule réduite avec seulement quatre équipes, qui représentaient des zones. On coupait la France en quatre. En 2018, on repart sur une formule plus classique. »

Bruno Geoffray : « l’appui sur les pôles espoirs n’existent pas dans les autres pays »

La compétition se déroule en trois phases. Une phase de poules de quatre équipes, ensuite des matchs de classement et pour finir les phases finales. En parallèle de la compétition, de nombreux événements sont proposés. « Il y a des formations d’entraineurs de plusieurs niveaux. Le plus haut niveau français est présent puisqu’il y a le niveau fédéral. Ce week-end, le plus haut niveau régional va se mettre en place », annonce le membre de l’organisation.

Avant de poursuivre : « en même temps, on a le colloque des responsables des centres de formations des clubs professionnels. On a aussi des colloques liés à la Direction Technique Nationale. Des animations périphériques ont aussi été mises en place. Lundi, il y a eu un temps d’échange et d’information, destiné aux dirigeants de club. Mardi, une soirée technique qui présentait l’activité beach handball. Jeudi soir, une conférence sur le sport et l’entreprise. » Un programme chargé en dehors des terrains.

(c) Lyon Actu Sport

Sur les parquets les meilleurs joueurs français 2000, 2001 et 2002 s’affrontent. La plupart ont participé à des compétitions internationales, et certains sont déjà champions du monde ou champions d’Europe. « Notre formation est à la pointe puisque toutes nos équipes jeunes, féminines ou masculines, ont été titrées sur les deux dernières années. C’est vraiment une particularité de notre filière de formation française : l’appui sur les pôles espoirs, qui n’existent pas dans les autres pays », décrypte Bruno Geoffray.

La réforme des régions à chambouler le paysage, mais la plupart ont gardé leurs anciens pôles. Par exemple, pour l’Auvergne-Rhône Alpes : « on a gardé nos trois pôles mais on a un pôle central, qui chapeaute le tout. L’Auvergne Rhône-Alpes, c’est particulier parce que l’on est une très grande région. Cette année, on va dépasser les 50 000 licenciés. On est la troisième plus grosse région handball en nombre. »

Malgré un nombre de licenciés important, la région a pris un peu de retard au niveau des infrastructures. Le membre de l’organisation détaille : « nos structures sont en train de se professionnaliser. Je pense que l’on aura des résultats dans peu de temps. On a deux clubs en première division, un chez les hommes, Chambéry, un chez les femmes, Bourg de Péage. On a un club de D2, ici à Vaulx en Velin, et sinon on navigue plutôt sur de la N1 ou de la N2. »

Pour les jeunes sportifs, cette semaine de compétition est un point de passage important. Les athlètes sont détectés par les membres de la fédération, présents en tribunes. Les jeunes joueurs présents au dernier championnat d’Europe sous le maillot de l’équipe de France sont passés par ce tournoi Interpôles. Le futur du handball français est à Vaulx en Velin.

 

DONS

Lyon Actu Sport est un web média associatif indépendant. C’est grâce à vos dons que nous pourrons nous développer et continuer à soutenir les athlètes et les clubs de la Métropole de Lyon.

 

Informations personnelles

Total du don : 1.00€

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Records Found

Sorry, no records were found. Please adjust your search criteria and try again.

Google Map Not Loaded

Sorry, unable to load Google Maps API.